Escarre.fr
 
   
     
 
Principe : un support adapté pour soulager la pression

obésité,obesite,diabète,cholestérol,diabete,surpoids,oedème,hypertension,gastroplastie Nature du support
 
Le support est le matelas (patient couché) ou le coussin (patient assis) sur lequel repose le patient.

Dans le cadre de la prévention comme du traitement de l'escarre, on est amené à utiliser des supports spéciaux : les supports de soulagement de pression. Leurs propriétés leur permettent de revendiquer une meilleure distribution des pressions, visant à éviter qu'une forte pression s'exerce de façon prolongée en un point du corps.
   
 
   
Le principe des supports de soulagement de pression
 
Ces supports fonctionnent selon l'un des deux principes suivants :
augmenter passivement la surface de contact entre le support et le corps : ce sont les supports statiques,
faire varier continûment la pression en chaque point du corps, tout en gérant de façon plus ou moins fine les surpressions et la surface de contact patient-support :ce sont les supports dynamiques.

Dans les deux cas, l'apport d'un tel support par rapport à un matelas ordinaire est très important et, au delà du traitement de l'escarre constitué, devrait en rendre l'usage très courant dans la prévention de l'escarre.
   
 
   
Un support ne dispense pas des autres mesures de prévention
 
L'utilisation d'un support même très performant ne dispense ni des mesures classiques de prévention (lutte contre la dénutrition, mobilisation, traitement des pathologies générales...), ni d'une surveillance attentive des zones à risque.
 
 
 
Questions - Réponses
   
Est-il possible d'utiliser un matelas à air pour des escarres de stade II et III ?
 
Le stade des escarres n'est pas le seul critère pour le choix d'un support, il faut tenir compte du niveau de risque, du nombre d'heures passées au lit - au fauteuil, du degré de mobilité du patient, de la fréquence des changements de position (possibilité de les effectuer ou pas dans le cas de soins à domicile par exemple).
Il y a des supports à air statiques et des supports à air dynamiques, les indications ne sont pas les mêmes. A titre indicatif, la conférence de consensus conseille pour les escarres de stade > 2 chez un patient ne pouvant bouger seul au lit et n'ayant pas changé de position quand il est au lit où il reste plus de 20 heures par jour, son état s'aggravant, un matelas dynamique de façon continue ou discontinue.
   
Quelles caractéristiques un matelas dit "dans le soin d'escarre" doit-il automatiquement présenter ?
 
Il n'y a pas de règle en ce qui concerne les matelas d'aide à la prévention et/ou soins d'escarre.
Le choix d'un support statique ou d'un support dynamique est fonction de l'état général de la personne soignée, du résultat de l'évaluation des risques avec une échelle validée, du nombre et du stade des escarres.
En ce qui concerne le produit lui-même, il doit être choisi en fonction de son efficacité, mais aussi de son entretien et de la maintenance (nettoyage, hygiène, sécurité).