Escarre.fr
 
   
     
 
Supports dynamiques, classe IA et hors LPPR : Indications (d’après CEPP)

obésité,obesite,diabète,cholestérol,diabete,surpoids,oedème,hypertension,gastroplastie Surmatelas à réglage manuel
La pression de gonflage est réglée manuellement

De 5 à 10 cm d’épaisseur : pression alternée
 
Prévention et risque faible à moyen
Patient alité de 10 à 15 heures par jour, pouvant se mouvoir seul avec difficulté, sans trouble neurologique important, sans artériopathie, état général bon à moyen. Patient de 40 à 80 kg.
 
Aide au traitement avec système de décharge localisée
Patient alité de 10 à 15 heures par jour, pouvant se mouvoir seul avec difficulté, sans trouble neurologique important, sans artériopathie, état général bon à moyen. Patient de 40 à 80 kg.

Plus de 10 cm d'épaisseur : pression constante ou alternée
 
Prévention et risque moyen
Patient levé dans la journée, alité plus de 15 heures.
Aide au traitement avec système de décharge localisée
Patient levé dans la journée, alité plus de 15 heures.
   
obésité,obesite,diabète,cholestérol,diabete,surpoids,oedème,hypertension,gastroplastie Matelas/surmatelas à air automatique
La pression de gonflage est adaptée par un système automatique

Surmatelas : pression constante ou alternée ou mixte, plus de 10 cm d’épaisseur
 
Prévention et risque élevé
Patient non levé dans la journée, en mauvais état général et/ou artériopathie et/ou trouble neurologique.
Aide au traitement
Patient présentant plusieurs escarres de stade 1 et/ou 2 en zone d’appui et patient incapable de se mobiliser seul.
   
Matelas : pression constante ou alternée, plus de 15 cm d’épaisseur
Courte durée ou longue durée avec indications spécifiques et prescrit pour une longue durée par une équipe multidisciplinaire en centre de rééducation
 
Prévention, risque élevé
Patient non levé dans la journée, en mauvais état général et/ou artériopathie et/ou trouble neurologique.
Aide au traitement
- Patient présentant plusieurs escarres de stade 1 et/ou 2 en zone d’appui, patient incapable de se mobiliser seul et en mauvais état général ou en fin de vie,
- ou présentant plusieurs escarres de stade 3 et/ou 4 hors zone d’appui, ou avec possibilité d’exclusion d’appui,
- ou pour toute escarre de stade 3 et/ou en zone d’appui,
- ou pour toute escarre de stade 3/ et/ou 4 en fin de vie,
- ou pour suite à une chirurgie d’escarre pendant les 3 mois qui suivent l’intervention, avant retour en situation de prévention.