Escarre.fr
 
   
     
 
Stade 2

obésité,obesite,diabète,cholestérol,diabete,surpoids,oedème,hypertension,gastroplastie Stade 2 : phlyctène séreuse
 

La conduite à tenir face à une phlyctène consiste à déplacer le liquide sous la phlyctène pour vérifier l'état de la peau sous-jacente :
si la phlyctène ne risque pas d'éclater, la protéger avec un pansement de type hydrocolloïde transparent, mettre en décharge complète ;
si la phlyctène risque d'éclater, découper la peau à 1 mm des bords de la plaie et poser le pansement utilisé habituellement sur désépidermisation.

   
Stade 2 : phlyctène hémorragique
 
Inciser et pratiquer la détersion de la plaie.
Recouvrir d'un hydrocolloïde
   
Stade 2 : désépidermisation
  Poser un hydrocolloïde.
   
 
Conduite à tenir : phlyctène séreuse





Conduite à tenir : phlyctène hématique
   
   
   
Questions - Réponses
   
Chez un hémiplègique, une escarre s'est constituée au niveau du talon d'Achille : une petite "pastille" noirâtre est apparue sous peau. En fait cela ne ressemble pas à une nécrose typique à décaper, puiqu'elle est sous peau "saine" (si je puis m'exprimer ainsi !!). Le patient est donc positionné au lit avec une botte mousse et au fauteuil : il ne chausse pas de ce côté.
L'équipe est partagée entre : effectuer des effleurements pour éviter que cela n'empire ou entamer une phase de détersion. Qu'en pensez-vous?
Auteur : infirmière
 
Ce que vous décrivez ressemble à une phlyctène hématique.
Si c'est bien le cas, la masse sombre (liquide ou nécrotique) empêche de voir l'état de la plaie sous-jacente. La recommandation sur ce type d'escarre est de découper l'épiderme, enlever la masse noire présente, puis de traiter selon le stade découvert. En cas de saignement important, on utilisera un pansement à propriété hémostatique, du type alginate.
Par ailleurs, il est possible que cette lésion ne soit que superficielle : traces violacées sous la peau, sans présence de liquide, sans tension de la peau, sans signes inflammatoires. La recommandation est alors de pratiquer une décharge totale de la zone à risque et protection avec un film semi-perméable ou un hydrocolloïde transparent pour pouvoir surveiller la lésion et la palper.