Escarre.fr
 
   
     
 
L'odeur permanente

obésité,obesite,diabète,cholestérol,diabete,surpoids,oedème,hypertension,gastroplastie
Cette odeur est généralement liée à une infection de la plaie, avec prolifération bactérienne.

Elle évoque fréquemment pour le patient une odeur de " pourriture, gangrène, mort ". Elle provoque chez lui une souffrance, un dégoût, un rejet de sa propre plaie.

Consciemment ou inconsciemment, les soignants éprouvent un malaise, voire un rejet lors de leurs soins.

La famille peut également mal supporter cette odeur, ce qui peut être la cause d'espacement ou d'arrêt des visites.

Afin d'éviter une telle situation, on applique un pansement au charbon qui piège les odeurs. Lors des soins, on aère la chambre. Un prélèvement (antibiogramme) au niveau de la plaie peut permettre d'analyser la flore de la plaie et déterminer les souches en cause, afin de mettre en place une antibiothérapie ciblée par voie générale.

Sauf éventuellement dans le cas de soins palliatifs, l'utilisation d'antibiotiques locaux est à proscrire (risque de sélection de souches résistantes).