Escarre.fr
 
   
     
 
La détersion par pansement

obésité,obesite,diabète,cholestérol,diabete,surpoids,oedème,hypertension,gastroplastie La détersion par pansement
 
Elle est réalisée à l'aide d'hydrogels. Ces pansements très riches en eau vont hydrater la plaie. La plaque de nécrose va alors se désagréger et sera éliminée au fur et à mesure des renouvellements de pansement.

L'emploi de compresses humides que l'on laisse sécher sur la plaie est à déconseiller car douloureux et traumatisant lors de leur retrait.
   
 
   
Vidéo d'une mobilisation d'une nécrose du talon après plusieurs pansements par hydrogel
  Notez le sillon d'élimination important et le ramollissement de la plaque de nécrose.
Voir la vidéo
   
   
   
Questions - Réponses
   
Comment peut-on déterger une escarre talonnière avec nécrose sèche trés épaisse traitée à l'hydrogel depuis plusieurs jours sans résultat évident ?
Doit-on faire une détersion mécanique ? Les hydrocolloïdes ont-ils une action dans ce cas ?
Auteur : infirmière
 
Dans le cas d'une nécrose sèche très épaisse, il est nécessaire de pratiquer des incisions horizontales au scalpel sur la plaque de nécrose pour optimiser la pénétration et l'action des produits détersifs.
Pour pratiquer une excision mécanique dans de bonnes conditions, il faut d'abord ramollir la nécrose sèche, ne pas léser la peau périlésionnelle, ne pas faire saigner, éviter la douleur en utilisant un antalgique 15 à 20 minutes avant le soin (voir avec le médecin pour la prescription) et en installant confortablement la personne soignée pour ce soin assez long.
Ne pas oublier de toujours bien informer la personne soignée du soin effectué.
Les hydrocolloïdes ne sont pas assez efficaces à ce stade, l'action de ces pansements serait très lente sur la nécrose. Le produit que vous utilisez est plus adapté. Vous pouvez également utiliser une thérapie humide.
   
Bonjour, je suis infirmière et actuellement je soigne un patient présentant de multiples escarres dont une sacrée, assez profonde, présentant une partie nécrotique humide et une partie bourgeonnante mais très creuse. Comment concilier détersion d'une part et aide à la cicatrisation sous le même pansement ? Nous utilisons actuellement l'Elase/nécrose + vaseline sur les parties saines.
Dautre part chez ce patient l'utilisation des plaques hydrocolloïdes a provoqué au niveau du trochanter une phlyctène importante sur le pourtour de l'escarre : je n'ose plus les utiliser pour lui ... Que me conseilleriez-vous ?
 
Les produits que vous utilisez actuellement sont destinés à la détersion.
Un hydrocellulaire contenant aussi de l'hydrogel pourrait convenir à ce type de plaie car ce produit associe un hydrogel pour la phase de fin de détersion et un hydrocellulaire dont l'indication est la phase de bourgeonnement. Un alginate de calcium peut aussi convenir. Il est actif en phase de détersion et peut s'employer jusqu'à la fin de la phase de bourgeonnement.
En ce qui concerne la phlyctène sur le pourtour de l'escarre, il est possible que ce soit la partie adhésive du pansement que votre patient n'a pas supporté. L'utilisation de pansements indiqués dans les ulcères serait peut-être pertinente. En effet, les ulcères de jambe présentent souvent un pourtour fragilisé (eczéma, oedème...) et les pansements qui y sont adaptés en tiennent compte en protégeant la partie périlésionnelle.
   
Dans mon service, on utilise des produits comme l'eau borique pour nettoyer et déterger la plaie, l'emla pour ramollir la nécrose avant détersion manuelle, le tulle gras ou vaseline tulle quand il y a cicatrisation. Que pensez-vous de ces produits ? sont-ils désuets ou toujours d'actualité et quels sont les produits qui sont aujourd'hui les plus adaptés ?
Auteur : infirmiere, service de médecine interne
 
L'eau boriquée n'est a priori plus citée dans les protocoles. Pour déterger la plaie il existe plusieurs produits : les alginates de calcium, les hydrogels, les hydrocolloïdes, les hydrocellulaires... à vous de choisir dans la gamme proposée par les fabricants en vérifiant bien la composition du produit afin de l'adapter au stade de l'escarre. Ces produits permettent également de limiter au maximum la détersion manuelle qui risque de léser les bourgeons en formation, de provoquer ou d'augmenter la douleur, de faire saigner...
L'emla est un produit d'anesthésie de contact que l'on peut effectivement employer sur peau lésée mais qui n'a a priori pas le pouvoir de ramollir la nécrose. Les produits existants actuellement permettent de bien ramollir et de débuter la phase d'élimination de la nécrose : les hydrogels et la thérapie humide.
La vaseline peut être utilisée. Son action est plus lente mais moins coûteuse, sans oublier de scarifier la nécrose si elle est très sèche ou cartonnée. La douleur est à prendre en compte mais le traitement antalgique doit être individualisé et adapté à chaque personne soignée.
En phase de bourgeonnement et de réépidermisation, les hydrocolloïdes minces, les pansements gras (plutôt interfaces que tulles à cause de la taille des mailles, les mailles plus larges de tulles risquent de léser les bourgeons), les hydrocellulaires.