Escarre.fr
 
   
     
 
Objectifs

obésité,obesite,diabète,cholestérol,diabete,surpoids,oedème,hypertension,gastroplastie Eliminer les tissus nécrotiques
 
Les tissus nécrotiques sont un frein majeur à la cicatrisation de l'escarre. L'objectif de la détersion est de les éliminer pour créer un environnement favorable à la cicatrisation.
   
 
   
   
   
Questions - Réponses
   
Bonjour, je voudrais connaître le nom d'un instrument destiné à "gratter la fibrine" que j'utilisais dans l'hôpital où je travaillais avant. Il présente une extrémité en forme de cercle...
 
Il s'agit peut-être d'une curette...
Néanmoins, il faut faire très attention à ces gestes mécaniques, qui peuvent léser les bourgeons charnus qui commencent à se développer en phase de détersion en présence de fibrine. Il est préférable d'utiliser l'un des nombreux pansements qui permettent une détersion chimique. Ils sont efficaces et sans risques pour le stade de bourgeonnement.
La détersion mécanique doit être réservée au stade de nécrose noire.
Une escarre au talon chez un DNID si croûte noirâtre : faut-il décaper la croûte ou laisser un pansement sec dans la mesure où le patient se mobilise bien pour une meilleure guérison ?
 
Une nécrose cache toujours un autre stade. Il faut ramollir la croûte si elle est très sèche (il est parfois nécessaire de faire des scarifications sur la croûte afin d'aider à la pénétration des produits - pansements gras, hydrogels...- choisis pour la détersion) puis après excision de la nécrose, traiter le stade de la lésion.
Si comme il arrive quelquefois au talon, la plaque de nécrose est très sèche et très superficielle, on trouvera sous la croûte un stade 2 "désépidermisation" mais dans tous les cas une peau extrêmement fragile, à traiter jusqu'à cicatrisation puis à protéger avec la plus grande attention.
Chez un diabétique, il est toujours risqué de laisser évoluer une plaie chronique dont on ne connaît pas le stade : risque de surinfection, d'allongement de la durée de cicatrisation.
Enfin, il convient de faire très attention lors de l'excision d'une nécrose chez un diabétique de na pas toucher à la peau périlésionnelle pour éviter tout problème d'infection et de retard de cicatrisation.