Escarre.fr
 
   
     
 
Points à surveiller

obésité,obesite,diabète,cholestérol,diabete,surpoids,oedème,hypertension,gastroplastie Que rechercher ?
 
La surveillance a pour objectif de détecter toute rougeur résistant à la pression : lorsque l'on appuie dessus avec un doigt, la rougeur ne blanchit pas.

Une telle rougeur est une escarre de stade 1, première étape de la formation d'une escarre profonde.
   
Les points à surveiller
 
Chez le patient alité :
les talons,
les trochanters dans le cas d'une position latérale,
le sacrum,
l'occiput, notamment en pédiatrie.
 
   
  Chez le patient assis :
les ischions,
le sacrum.
 
   
   
   
Questions - Réponses
   
Ma mère âgée de 77 ans est tombée et elle s'est cassé la tête de l'humérus.
Elle doit garder une atèle, et son bras immobilisé 45 jours. Pourriez-vous me dire si elle risque d'avoir des escarres, et quelle hygiène je peux lui prodiguer ?
Auteur : entourage du patient
 
Pour le type de patient que vous nous décrivez, les recommandations sont les suivantes :
- En matière d'hygiène, il convient de pratiquer une toilette quotidienne avec savon doux, rinçage et séchage soigneux pour éviter la macération. Bien entendu, ces soins doivent se faire en mobilisant au strict minimum le membre supérieur.
- Ces soins sont l'occasion de pratiquer une surveillance des points d'appui éventuels générés par l'attèle. En cas de rougeur aux points d'appui en avertir rapidement le médecin traitant.
- Conserver par ailleurs une vigilance particulière pour les aspects nutritionnels.