Escarre.fr
 
   
     
 
Rougeur : que faire ?

obésité,obesite,diabète,cholestérol,diabete,surpoids,oedème,hypertension,gastroplastie Enlever la pression immédiatement
 
Une rougeur résistant à la pression* apparue sur une localisation d'appui implique une action immédiate de suppression de toute pression : la zone doit être déchargée de tout appui, soit en changeant le patient de position, soit en soulageant la zone avec un accessoire du type coussin...

* Lorsque l'on appuie dessus avec un doigt, la rougeur ne blanchit pas.
   
Améliorer la prévention
 
L'apparition de cette escarre de stade 1 est un échec de la politique de prévention en place.

Il convient donc de la revoir et d'en changer un ou plusieurs éléments : nature du support, mobilisation du patient, traitement des pathologies générales, information sur les positions adéquates, lutte contre la macération...

Continuer sans rien changer risquerait fort d'amener la formation d'une autre escarre, que l'on n'aura alors peut-être pas la chance de détecter en phase précoce.
   
 
   
   
   
Questions - Réponses
   
J'assure régulièrement les soins d'une personne âgée à domicile. En cas de rougeur suspecte (escarre débutante), la famille doit-elle m'alerter ou peut-elle attendre le soin suivant ?
Auteur : infirmière
 
Une rougeur "suspecte" peut être une escarre de stade 1, surtout si elle est située dans une localisation à risque et résiste à la pression (sa couleur ne change pas lorsque l'on appuie dessus avec le doigt).

C'est le médecin qui pourra, après évaluation du patient, mener à bien les changements nécessaires dans sa prise en charge : prescription d'un support de prévention de l'escarre, traitement d'une éventuelle dénutrition... C'est donc lui que la famille doit alerter dès qu'elle remarque une telle rougeur.