Escarre.fr
 
   
     
 
Un support inadapté (supports statiques)

obésité,obesite,diabète,cholestérol,diabete,surpoids,oedème,hypertension,gastroplastie Un support trop dur
 
Un support trop dur ne se déforme pas sous le poids du corps. La zone de contact reste donc réduite et tout le poids du corps s'applique sur une surface réduite.

La pression étant égale au poids divisé par la surface, plus la surface de contact avec le support diminue, plus la pression augmente aux points de contact, donc plus le risque d'escarre augmente.
   
Un support trop mou
 
Dans le cas d'un support trop mou, le corps s'enfonce profondément dans le support. La surface de contact est donc maximale. Par contre, le support va s'écraser aux points de saillie du corps, et ne produira pas un soutien correct en dehors de ces points de saillie.

La pression s'applique sur une grande surface, mais se concentre sur quelques points, qui sont en fort danger d'escarre.

Un support de prévention statique de l'escarre, même efficace, aura tendance avec le temps à perdre de sa tenue et à devenir trop mou. C'est pourquoi il est judicieux de tester régulièrement ces matériels, et les renouveler de temps en temps.
   
Le bon support ?
 
Le patient doit s'enfoncer dedans (la surface de contact est étendue), mais il se sent soutenu partout (la pression est répartie).

Attention, ceci ne s'applique pas aux supports dynamiques, qui fonctionnent sur un autre principe technologique. Par contre, il s'applique aussi bien aux matelas qu'aux coussins, tant à un support de prévention de l'escarre qu'à une literie ordinaire.